Fleurs de thé

Cette tradition de tisser les bourgeons de thé autour d’une fleur serait née vers 420 après JC, durant la dynastie Song en Chine. Cependant, ce n’est que pendant les dynasties Ming et Qing au XIVème siècle que les fleurs de thé sont devenues à la mode.

La tradition chinoise leur attribue des propriétés médicinales. Les fleurs révélées par l’infusion proviennent en fait d’autres plantes telles le lys, le jasmin ou encore l’œillet. Liées les unes aux autres, elles forment ensuite le cœur d’une boule faite de bourgeons tressés de thé blanc, noir ou vert.

Ce patient travail est réalisé à la main, ce qui explique pourquoi les fleurs de thé sont aussi appelées thés sculptés.

Eclosion d’une fleur de thé
Lors de l’infusion, les feuilles de thés se déploient et libèrent la fleur qui donne ainsi l’impression d’éclore.